Journal de chantier - 4 : Juin 2017

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

Copyright-Panoramic-Bretagne---Region-Bretagne_RB_0064739-ret.jpg

Décryptage

Presidente-CD-29_Copyright-CD29--B-Galeron-.jpg

Le port de Brest regarde vers l’avenir


Nathalie Sarrabezolles
Présidente du Conseil départemental du Finistère


Quelle vision le Conseil départemental du Finistère porte‑t‑il sur les projets de développement du Port de Brest ?

Forcément une vision optimiste, une vision d’avenir. La ville de Brest est intrinsèquement une ville maritime, de par son histoire et sa position géographique. Mais c’est également une ville en mouvement qui sait s’adapter en accord avec son environnement. Place forte de la Marine nationale française, elle s’est tournée vers la recherche depuis de nombreuses années maintenant comme l’illustre très bien l’Institut universitaire européen de la mer (IUEM) véritable creuset de sciences marines unique à l’échelon national implanté au cœur du pôle brestois qui regroupe aujourd’hui plus de la moitié de la communauté scientifique française des sciences de la mer. Les projets de développement du port tourné notamment vers les énergies marines renouvelables (EMR) vont dans ce sens. Le sens d’une continuité d’adaptation entre l’environnement, la mer mais également la recherche, l’emploi…


Quelle est la place du Conseil départemental dans ce dispositif ?

La place d’un partenaire actif au côté du Conseil régional de Bretagne, de la Ville de Brest mais aussi de l’État, de la CCI… Quand la Région Bretagne a adopté sa stratégie portuaire régionale en 2010 avec le souhait de maintenir la compétitivité du port de Brest par le développement des capacités d’accueil des navires mais également par le développement d’un pôle industrialo‑portuaire dédié aux EMR, le Conseil départemental du Finistère s’est joint de manière volontariste à ces réflexions. Aujourd’hui nous sommes également un financeur important de ces projets, avec notamment une participation de l’ordre de 14 millions d’euros, votée en juin 2017 pour ces axes de développement.


Selon vous, cela participe‑t‑il à l’attractivité du Finistère ?

Bien entendu. Des projets innovants, respectueux de l’environnement et générateurs d’emplois de ce type doivent être soutenus. Comme vous le savez tout commence en Finistère : pour certains nous sommes loin des centres de décisions mais pour nous, nous sommes au début de la terre, au début des aventures qui marchent et qui font l’image du territoire. Avec ces projets d’avenir, avec de très belles initiatives, le Port de Brest et donc le Finistère restent des territoires qui innovent, qui regardent vers l’avenir, vers le large avec optimisme et détermination.

PdB_journal3_web_logos.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même